Le saut d’obstacle

Le saut d’obstacle est une discipline extaordinaire. Rien que l’idée de sauter est excitante ! Il existe des concours internationaux appelés CSO ( Concours Saut Obstacle ), mais la plupart des centres équestes, célèbres ou non, organisent des petits concours de sauts, où leurs élèves peuvent participer. Il existe plusieurs sortes d’obstacles:

  • les cavalettis: petits obstacles, barres posées sur des plots ou des blocs.
  • les croisillons: croix, deux barres posées sur des chandeliers, des plots ou des blocs de façon à faire une croix.
  • le verticale: une ou plusieurs barres posées à l’horizontale sur des chandeliers.
  • le mur: obstacle souvent en brique.
  • spa: 3 chandeliers posés colés avec les barres, sur le premier obstacle, d’une certaine hauteur, puis de plus en plus hautes.
  • oxer: deux chandeliers colés avec les barres de hauteurs différentes.
  • palanques: planches de bois pouvant se posées comme des barres.
  • barrière: barrière souvent en bois.
  • rivière: baquet d’eau.

Tu as l’impression qu’il y en a beaucoup? Il y en a beaucoup plus, ils n’y sont pas tous!

Les chandeliers sont des barres de métal à la verticale posées sur quatre pieds, avec des trous permettant de régler la hauteur des taquets, sur lesquelles reposent les barres des obstacles.

Les barres des obstacles sont souvent en bois, peintes ou pas, mais elles peuvent être en plastique.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*